NÉGOCIATIONS : ACCORD SUR LES PROCHAINES ÉTAPES

À tous les membres de l’APUO,

L’APUO est heureuse d’annoncer que nous sommes arrivés à une entente avec l’employeur qui établie un échéancier clair pour la négociation, la conciliation et la médiation, tel qu’initialement proposé à l’employeur. Bien que l’APUO était prête à poursuivre la négociation jusqu’à la fin août, la décision unilatérale de l‘employeur de lancer formellement le processus de conciliation (voir les Bulletins de négociation précédents pour plus de détails) a éliminé cette possibilité en créant un échéancier beaucoup plus contraignant.

Dans ce contexte difficile, cette entente offre plusieurs éléments importants. Premièrement, elle assure que la conciliation débute les 10 et 12 juillet. Deuxièmement, dans l’éventualité où la conciliation ne permet pas d’arriver à une entente négociée, les parties acceptent de participer à un weekend de  médiation (avec un médiateur, soit une personne différente du conciliateur). Troisièmement, afin de créer les conditions les plus propices à la conciliation et la médiation, les parties acceptent de suspendre leur droit (lockout, grève, réécriture de la convention collective) jusqu’à ce que la médiation soit terminée (5 août). L’employeur a également accepté de ne pas faire de demande au ministère pour tenir un vote sur sa dernière offre avant la Fête du travail.

Bien que cette entente ne corresponde pas à l’échéancier que nous souhaitions initialement, elle est le meilleur possible dans les circonstances difficiles créées par l’employeur. Elle redonne une certaine stabilité et prédictibilité au procès, ce que l’APUO croit nécessaire pour favoriser la conclusion d’une entente négociée, juste et équitable.

Merci de votre intérêt et soutien soutenus envers le processus de négociation.