Appel à la solidarité avec le personnel de soutien

Chères/chers membres,
 
Le 8 juin dernier, nous avons envoyé un appel à la solidarité avec les membres du personnel de soutien qui tentent de négocier une nouvelle convention collective. Comme nous l’avons mentionné, l’administration centrale a demandé au ministre du Travail, de la Formation, et du Développement des compétences de tenir un vote sur l’offre finale, une demande qui au cours des vingt dernières années a seulement été faite par trois autres universités. La semaine dernière, nous avons appris que le vote se déroulera du lundi 22 juin au vendredi 26 juin.
 
Nous appelons encore une fois nos membres à se joindre au Comité exécutif de l’APUO pour exprimer leur solidarité avec les membres du PSUO. Comme nous l’avons exprimé au Recteur Frémont dans notre plus récente lettre de soutien au PSUO, les membres du personnel de soutien sont des collègues avec lesquels nous travaillons quotidiennement. Nous savons tous et toutes à quel point ils et elles sont excellent.e.s, professionnel.le.s, dévoué.e.s et essentiel.le.s à l’exécution du mandat de notre Université. Leur travail doit être reconnu et accompagné d’une rémunération équitable, d’avantages sociaux complets et d’un grand respect. Nous encourageons les membres de l’APUO à exprimer leur soutien et leur solidarité au PSUO en tweetant à @psuossuo, en envoyant des courriels aux membres du PSUO qu’ils et elles connaissent, et en ramenant le hashtag #Respect utilisé lors de notre dernière ronde de négociations collectives sur Twitter.
 
Le résultat de ce vote et la convention collective qui pourrait en résulter peuvent avoir des répercussions importantes sur nos propres négociations collectives l’an prochain. Nous appuyons la recommandation du PSUO à ses membres de voter non à l’offre finale, afin qu’elle ait l’occasion de reprendre un processus de négociations plus collégial avec l’administration centrale, et de conclure une entente juste et équitable pour ses membres.