Directives pour mises en candidatures

Prix d’excellence en enseignement de l’Université d’Ottawa

Lettre de mise en candidature

Les étudiants, les anciens et les membres du personnel enseignant ou administratif de l’Université peuvent proposer des candidats au prix.Les mises en candidature sont présentées au doyen de la faculté du candidat.

Consentement

Le consentement du candidat est essentiel et il doit être mentionné.

Examen et approbation

Dans la mesure du possible, les mises en candidature doivent être examinées et approuvées par le directeur du département ou de l’école et le comité du personnel enseignant du département ou de l’école.Le comité du personnel enseignant de la faculté (CPEF) choisit les mises en candidature qui doivent être acheminées au Comité du Prix d’excellence en enseignement.

Le CPEF doit rédiger un mémoire à l’appui de chaque candidat.  Le mémoire devrait :

  • présenter l’essentiel du dossier ;
  • indiquer à quoi se rapportent les documents à l’appui et à quelle priorité ils répondent ;
  • résumer ou produire des passages de documents importants ;
  • énoncer de manière explicite sur quelles catégories d’enseignement et sur quels faits probants la mise en candidature se fonde ;
  • résumer et interpréter les données de cotation des étudiants ;
  • fournir autant de renseignements que possible ;
  • Le doyen doit faire parvenir le mémoire, accompagné des documents à l’appui appropriés et de sa propre recommandation, au Comité du Prix d’excellence en enseignement.

Documents à l’appui

Il est préférable de fournir divers documents à l’appui plutôt que des lettres interminables et répétitives d’une seule origine. Les documents à l’appui types comprennent:

  • le curriculum vitae du candidat – celui-ci est requis pour chaque mise en candidature ;
  • des évaluations et des examens par des pairs ;
  • une approbation des directeurs de départements ou d’écoles, des doyens, des comités du personnel enseignant, etc. ;
  • une preuve objective de l’apprentissage des étudiants ;
  • des données permettant de comparer avec d’autres professeurs et de révéler que le candidat est vraiment remarquable.

Les dossiers complets sont ceux qui comporteront, au besoin, le plus grand nombre des parties répertoriées dans la liste ci‑après :

(a) Lettre de mise en candidature (soumise par le proposeur), lettre d’approbation : (soumise par le doyen et/ou le CPEF)

Cette lettre prend une importance capitale, d’autant plus qu’elle permet de contextualiser les réalisations primordiales du candidat et d’attirer l’attention des membres du comité sur les faits probants de la mise en candidature proposée. C’est ainsi qu’elle met en relief les accomplissements pertinents dans l’enseignement ou le leadership à cet effet, le recueil des mesures d’évaluation de l’enseignement ainsi que les témoignages tels qu’ils apparaissent dans le dossier.

 (b)  Énoncé de la philosophie d’enseignement : (Préparé par le proposeur)

Le candidat prépare un énoncé de philosophie d’enseignement pour faire valoir sa démarche globale à l’égard des étudiants sur le plan de l’enseignement et de l’orientation. L’énoncé peut également servir à attirer l’attention des membres du Comité sur les stratégies et efforts particuliers que le candidat a déployés afin d’améliorer la prestation du savoir et de la matière à cette fin.

 (c)  Description d’initiatives ou de stratégies d’enseignement nouvelles ou innovatrices : (Préparée par le proposeur)

Dans cette partie, le candidat explicitera les initiatives ou stratégies nouvelles ou innovatrices qu’il a conçues, seul ou en collaboration, dans l’optique d’améliorer la prestation du contenu des cours ou le savoir. Il ne s’agit pas de décrire les nouveaux cours donnés, mais bien d’expliquer en quoi les initiatives et stratégies en question s’inscrivent dans l’énoncé de philosophie d’enseignement du candidat. Fait à souligner, les initiatives de mise en œuvre ou de mise au point des programmes de premier cycle ou de cycles supérieurs ont lieu de figurer dans cette partie si elles résultent d’un raisonnement judicieux et s’inscrivent dans l’énoncé de philosophie d’enseignement décrit au préalable.

(d)  Leadership en enseignement : (Préparé par le doyen ou le collègue qui propose une candidature)

Il s’agit ici d’expliquer dans la mesure du possible en quoi les activités et la vision du candidat ont influé sur les étudiants et les collègues. La participation à des colloques ou à des conférences sur l’enseignement, l’orientation prodiguée aux personnes nouvellement embauchées ou aux assistants à l’enseignement, la participation active aux comités des programmes ou le mentorat d’étudiants de cycles supérieurs embauchés comme professeurs à la leçon pendant la session comptent parmi les activités admissibles dans la présente partie.

 (e)   Documentation sur l’excellence avérée en enseignement : (Préparée par le doyen ou le collègue qui propose une candidature)

Il s’agit ici de répertorier, à propos du candidat, les mises en candidature préalables à des prix en enseignement, les prix décernés, les demandes de subvention en enseignement présentées de même que les réalisations résultant des demandes de subvention admises

 (f)  Mesures de l’enseignement : (Préparées par le doyen ou le collègue qui propose une candidature)

  1. Présenter sous forme de tableau tous les cours donnés par le candidat selon l’année, la langue d’enseignement, le niveau, le caractère du cours (obligatoire ou à option), de même que le nombre d’étudiants ayant suivi le cours. Souligner et commenter les efforts exceptionnels qu’il a déployés dans la préparation de nouveaux cours. Préciser les parties des cours qu’il a donnés en français et en anglais.
  2. Présenter les évaluations d’enseignement (lesquelles doivent figurer en pièces jointes) en un résumé complet qui donne à penser qu’elles sont constamment favorables. Il convient de souligner que les membres du comité ont eu coutume par le passé de prendre en compte le niveau du cours, le caractère du cours (obligatoire ou à option), la fréquence à laquelle le cours a été offert, la progression dans les évaluations du cours, le nombre d’étudiants suivant le cours, le nombre de répondants ainsi que la charge de travail du candidat. Il est donc vital que le dossier comporte les commentaires d’une personne qui soit au fait de ces aspects.

 (g)   Témoignages

  1. Lettres de collègues avec signature : Intégrer au dossier quelques lettres rédigées par des collègues et dans lesquelles ressortent les réalisations du candidat de même que l’influence qu’il exerce sur l’enseignement universitaire et l’élaboration des cours et programmes. Les lettres d’appui vagues ne permettent aux membres du comité ni d’en apprendre sur le candidat, ni de prendre une décision éclairée.
  2. Lettres d’étudiants avec signature (les associations étudiantes de la faculté ou du département peuvent prendre part à leur rédaction) : Intégrer au dossier quelques lettres d’étudiants, qu’ils soient anciens ou encore inscrits au programme, et dans lesquelles ressortent l’influence que le candidat a exercé sur l’enseignement prodigué et l’apprentissage fait de même que l’appréciation des étudiants par rapport à la matière enseignée. Il convient d’omettre les lettres d’appui provenant d’étudiants à qui le candidat enseigne actuellement; autrement; les membres du comité risquent d’avoir l’impression qu’une coercition est exercée. Une fois de plus, les lettres d’appui vagues ne permettent aux membres du comité ni d’en apprendre sur le candidat, ni de prendre une décision éclairée.

NOTA :  LES DOSSIERS DEVRONT ÊTRE SOUMIS PAR COURRIEL À L’ADRESSE SUIVANTE : apuo@uottawa.ca.

© 2013, 2012 Association of Professors of the University of Ottawa
Website Design Niagara by Future Access Inc.