Lettres de charge de travail 2020-2021

Chères/chers membres,
 
Nous vous écrivons aujourd’hui pour vous faire part d’une lettre que le président de l’APUO vient d’envoyer à la provost et vice-rectrice aux affaires académiques concernant un addenda ajouté par le doyen de la Faculté des arts aux lettres de charge de travail 2020-2021 envoyées aux membres de l’APUO de cette faculté. Nous savons que les membres de l’APUO d’autres facultés ont également reçu des communications similaires. 
 
L’APUO rejette avec force cette approche unilatérale, d’autant plus que nous tentons depuis des semaines de coopérer avec l’administration centrale afin de s’entendre sur la meilleure ligne de conduite pour les semaines et les mois à venir dans le cadre de la négociation de lettres d’entente à cet effet.
 
Nous savons que la qualité de l’enseignement et l’expérience des étudiant.e.s sont étroitement liées aux conditions de travail des professeur.e.s. Nos conditions de travail ont un impact direct sur les conditions d’apprentissage de nos étudiant.e.s. Cela est particulièrement vrai dans un contexte aussi difficile que celui auquel nous sommes confrontés. Il est urgent et impératif que l’administration centrale travaille avec l’APUO pour déterminer un cadre général approprié, équitable et efficace pour la prestation des cours de l’année académique 2020-2021.
 
Dans l’éventualité où l’administration centrale continue de retarder la signature d’un accord formel avec l’APUO, il est de notre responsabilité d’informer les membres de leurs droits concernant tout changement à leur charge de travail après le 1er mai.
 
Voici quelques points clés que nous souhaitons souligner :
 

  • Les doyen.ne.s doivent fournir aux membres leurs affectations officielles de charge de travail avant le 1er mai.
  • L’addenda envoyée par le doyen des arts – ou toute autre communication similaire – ne modifie pas officiellement votre affectation de charge de travail. Il s’agit simplement d’une annonce de changements potentiels à venir. 
  • Après le 1er mai, les doyen.ne.s doivent consulter les membres avant de modifier leur charge de travail. 
  • Le fait de changer le format d’enseignement d’un cours en classe à un cours enseigné par une méthode non conventionnelle (à distance, par téléconférence, en ligne) est considéré comme une modification de la charge de travail.   
  • Les membres doivent avoir la possibilité d’exprimer leur point de vue sur toute suggestion de modification de leur charge d’enseignement. À l’issue de ce processus de consultation, le/la doyen.ne peut envoyer une mise à jour de la charge de travail du/de la membre. 
  • Les cours enseignés par des méthodes non conventionnelles ne peuvent être inclus dans la charge de travail d’un.e membre qu’avec son consentement préalable.
  • L’employeur doit fournir aux membres le soutien informatique et les ressources technologiques nécessaires si un.e membre accepte d’enseigner un cours en utilisant des méthodes non conventionnelles.
  • Si les membres ne sont pas d’accord avec leur affectation de charge de travail modifiée, ils disposent de dix jours ouvrables pour déposer une lettre de désaccord. Si vous songez à déposer une lettre de désaccord, nous vous encourageons à le faire en consultation avec l’APUO.

 
Si vous avez d’autres questions ou préoccupations concernant vos lettres de charge de travail, n’hésitez pas à communiquer avec l’APUO. 
 
L’APUO