Mise à jour sur la grève du personnel de soutien

Chères/chers membres,
 
Depuis lundi, le Personnel de soutien de l’Université d’Ottawa (PSUO) est en grève contre des demandes de réductions de salaires et d’avantages sociaux, l’ajout d’une clause orphelin dans la convention collective et le maintien de postes vacants dans l’unité de négociation. Contrairement à ce que l’administration centrale a rapporté, aucun compromis n’a été proposé au PSUO pour mettre fin à la grève. La meilleure façon de faire pression sur l’administration centrale pour qu’elle propose une entente juste et équitable au PSUO est de mobiliser le soutien de la communauté universitaire en faveur de nos collègues et ami.e.s en grève. 
 
Voici quelques actions que vous pouvez entreprendre pour soutenir les efforts du PSUO :
 

  • Nous invitons les membres à organiser eux-mêmes des piquets de solidarité avec le PSUO. Si vous organisez un piquetage de solidarité, veuillez nous le faire savoir afin que l’APUO puisse transmettre le message au PSUO et vous informer des lieux de piquetage. Nous vous encourageons également à prendre des photos de votre piquetage que l’APUO pourra partager sur les médias sociaux. Veuillez noter que, conformément aux directives de santé publique, les piquets de grève sont limités à un maximum de 25 personnes. Si vous avez des symptômes de COVID-19, nous vous demandons de ne pas participer à un piquet de grève. Si vous avez des doutes, nous vous invitons à utiliser l’outil d’auto-évaluation COVID-19.  
     
  • Puisque les membres du personnel de soutien n’ont présentement pas accès à leur compte courriel de l’Université, nous invitons nos membres à nous envoyer de courtes déclarations de soutien et de solidarité. Nous transmettrons vos déclarations au PSUO pour qu’elles soient partagées avec nos collègues en grève afin de leur faire savoir que nous les appuyons dans leur lutte pour une entente juste et équitable, et que nous sommes au fait de l’importance et de la qualité de leur travail.
     
  • Nous invitons également les membres à exprimer leur soutien pour le PSUO sur les médias sociaux en utilisant les mots-clics #équitépourPSUO, #uOttawa, #Respect. Il existe également des cadres de photos de profil Facebook que vous pouvez trouver en tapant « PSUO » dans la barre de recherche des cadres Facebook. 
     
  • Les étudiant.e.s doivent également faire face aux conséquences de la grève du PSUO. Nous encourageons les membres à prendre le temps d’expliquer aux étudiant.e.s comment la grève du PSUO pourrait avoir un impact sur eux et elles, de parler de l’immense contribution du personnel de soutien à notre université et de la raison pour laquelle une grève est nécessaire. Le soutien des étudiant.e.s envers le PSUO est  crucial en ce moment. Nous avons créé des notes en style télégraphique que vous pouvez utiliser pour ces discussions. 
     
  • Nous ne saurions trop insister sur l’importance pour les membres d’exercer leur droit de refuser d’assumer les tâches du personnel de soutien pendant cette grève. Lorsque les membres de l’APUO entreprennent des tâches du PSUO, cela diminue l’impact de la grève et allège la pression sur l’administration centrale pour qu’elle rompe avec son intransigeance. Plus vite cette grève aura des répercussions majeures sur le fonctionnement notre institution, plus nous avons de chances d’en voir la fin rapidement. À titre de rappel, nous vous invitons à consulter le bulletin suivant pour une description des responsabilités du personnel de soutien qui peuvent avoir un impact direct sur votre travail ou qu’on pourrait vous demander d’assumer. 
     
  • S’il y a des tâches non accomplies par le personnel de soutien qui ont une incidence sur votre capacité à faire votre travail, nous vous encourageons à écrire à votre doyen.ne et à Jacques Frémont à l’adresse suivante : recteur@uottawa.ca.

 
Notre solidarité et notre soutien continus au PSUO sont essentiels pour mettre rapidement fin à cette grève.