Réponse de l’APUO à l’adoption du budget 2015-2016 par le Bureau des gouverneurs

Le 25 mai 2015, le Bureau des gouverneurs a approuvé le budget 2015-2016 de l’Université. Dans son communiqué, le vice-recteur aux ressources indique que : « l’Université a adopté une série de mesures pour réduire les dépenses de 10,4 millions $, limiter la croissance des dépenses et certaines mesures ponctuelles de réduction des dépenses. » Par ailleurs, le vice-recteur prétend que l’Université devra « redoubler d’efforts afin d’équilibrer ses budgets au cours des prochaines années, malgré les défis que cela pose. »

Tel que l’APUO l’a démontré à plusieurs reprises par le passé, la situation financière de l’Université était et demeure exceptionnellement bonne. Cela fait plus de dix ans que l’Université annonce un déficit budgétaire qui ne s’est jamais avéré. En réalité, la différence annuelle moyenne entre le déficit et l’excédent dépasse 63,5 millions $, tel que démontré dans le tableau ci-dessous.

 

Excédent/déficit budgété
(en milliers de dollars)

Excédent/déficit réel
(en milliers de dollars)

Différence
(en milliers de dollars)

2002-2003

-6 314

26 637

32 951

2003-2004

-6 784

31 774

38 558

2004-2005

1 470

49 932

48 462

2005-2006

-48 024

59 750

107 774

2006-2007

-45 429

103 402

148 831

2007-2008

-4 138

52 055

56 193

2008-2009

-9 349

16 893

26 242

2009-2010

-22 177

63 189

85 366

2010-2011

-26 826

41 466

68 292

2011-2012

-35 408

28 158

63 566

2012-2013

-51 830

-1 485

50 345

2013-2014

-20 677

15 275

35 952

Source: États financiers vérifiés 2003-2014 de l’Université d’Ottawa

Bien que le vice-recteur aux ressources puisse suggérer que « l’Université devra assurer une gestion serrée de ses dépenses tout au long de l’année et prendre des mesures importantes pour maintenir sa santé financière au cours des prochaines années », cela ne doit toutefois pas se faire au détriment de la raison d’être de l’Université, à savoir offrir à nos étudiant(e)s une expérience d’apprentissage basée sur une recherche de qualité.

Bien cordialement,

Le Comité exécutif de l’APUO