Solidarité avec le SCFP 2424

L’Association des professeur.e.s de l’Université d’Ottawa (APUO) tient à exprimer son soutien pour la section locale 2424 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente plus de 800 membres du personnel administratif, du personnel technique et du personnel de la bibliothèque de l’Université Carleton. Les membres du SCFP 2424 sont en grève pour protéger leurs droits de négociation et leur régime de retraite.

Nous dénonçons les tentatives de l’Université Carleton de retirer le régime de retraite de la convention collective du SCFP 2424, ainsi que sa campagne de désinformation contre le syndicat et le processus de négociation. Retirer le régime de retraite de la convention collective permettrait à l’Université Carleton de modifier et réduire unilatéralement les prestations de retraite des membres du SCFP 2424. De plus, nous sommes extrêmement préoccupés par la pratique de l’Université qui consiste à réassigner les tâches des membres du SCFP 2424 aux professeur.e.s représenté.e.s par la Carleton University Academic Staff Association (CUASA). L’APUO exhorte l’Université Carleton à revenir à la table de négociation, à s’y engager de bonne foi et à cesser ses pratiques déloyales.

L’APUO appuie sans réserve les efforts du SCFP 2424 pour protéger ses droits de négociations, et le régime de retraite de ses membres. Dans un contexte où les emplois précaires dans les institutions postsecondaires sont en hausse marquée partout au pays, nous saluons le travail du SCFP 2424 pour défendre les conditions de travail du personnel administratif, du personnel technique et du personnel de la bibliothèque de l’Université Carleton.